Compte rendu campagne de lutte contre le harcèlement

Compte rendu campagne de lutte contre le harcèlement

Attachée aux problématiques du « vivre ensemble », l’Ecole a mis en place l’an dernier, à l’occasion de la campagne de sensibilisation sur le harcèlement du Ministère de l’éducation, un projet pédagogique impliquant l’ensemble de l’école élémentaire.

Objectifs : sensibiliser les enfants aux problématiques du harcèlement mais aussi les encourager à échanger autour de thèmes liés à la relation à l’autre, à la différence…

Le bilan de ce projet, mis en place avec l’accompagnement d’une association spécialisée, a été présenté à différents acteurs mercredi 16 octobre dans les locaux de la préfecture.

En introduction, les représentants de la DDCS (Préfecture) et de l’Académie de Paris ont rappelé leur soutien à ce projet, leur intérêt pour ce qui a été réalisé et leur volonté de l’utiliser comme un projet « pilote » pour d’autres établissements.

L’Association PAV a décrit ensuite son intervention au sein de l’établissement.

Des « présentations-débats » ont été menées par une équipe composée de psychologues et de juristes auprès des enseignants, des élèves puis des parents.

L’équipe a souligné à plusieurs reprises sa surprise face aux nombreuses réactions des enfants : le sujet les intéressait manifestement !

Pour les psychologues : Quelques thèmes fouillés : la différence, les impacts du rire, le faible/ le fort, dire ou ne pas dire, …

Pour les juristes : ce qui est puni par la loi /ce qui n’est pas sanctionné mais qui peut être douloureux.

Au cours de l’année, les enfants ont pu revenir sur le sujet grâce à la mise en place par les maitresses d’un projet spécifique pour chaque classe. Les projets ont été construits pour servir plusieurs matières : éducation civique, français, informatique, découverte des arts, …

    • CP : Conception d’affiches
    • CE1 : Création et réalisations de courts métrages
    • CE2 : Théâtre
    • CM1 : Conception de bandes dessinées
    • CM2 : Conception d’un power point dynamique (B2I)

En conclusion, il a été souligné que le projet a permis aux enfants de s’exprimer autour de sujets importants, de mieux comprendre comment ils peuvent agir et réagir.
Il sera certainement plus facile pour eux de faire face à ce type de situations s’ils y sont confrontés (notamment en collège ou lycée). Cela a aussi permis de fédérer l’ensemble des enfants de l’école élémentaire sur un même projet. Pour que cette action ait un impact plus important au sein de l’école, un travail reste encore à mener pour associer les surveillants à la démarche, notamment sur le temps du midi.

[social_share show_share_icon="yes"]
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.