Compte rendu de la réunion du 18 novembre 2010

Compte rendu de la réunion du 18 novembre 2010

1. Organisation du marché de Noël :

Le vendredi, à partir de 18h, nous remonterons les jouets de la cave et installerons les stands.

Nous vous remercions de dire si vous pouvez donner un coup de main.

Comme les autres années, les lycéens « collés » donneront un coup de main pour remonter les choses.

Stéphanie nous transmet une liste de produits de foie gras et de terrine qu’elle va commander pour la vente.

Nous choisissons ensemble quelques références. Les terrines seront gardés au frais dans le frigo des enseignants. Il devra être vide le vendredi soir.

Du pain sera acheté pour permettre de la dégustation.

Les invendus sont repris par le vendeur.

Ils font un rabais de 20% sur leurs prix. Cela nous permettra de prendre cette marge commerciale.

Vendredi, certains iront chercher ces produits qui sont au Kremlin Bicêtre.

Ils pourront être rendus le dimanche.

Les autres achats nécessaires pour le marché de Noël seront faits.

Jean-Yves s’occupe de réaliser les affiches.

Elles pourront être mises chez les commerçants du quartier.

Nous demandons seulement aux personnes de l’Apel de tenir les stands.

Je joins le fichier Word qui reprend les besoins. Nous vous remercions de vous inscrire et de le renvoyer à l’ensemble du groupe Apel pour information.

Maud est d’accord pour s’occuper de mettre de la musique : elle prépare une clé USB de musiques de Noël qui passera sur un ordinateur portable.

Il est évoqué l’achat d’un sapin. Quelqu’un doit regarder chez ED.

Des fonds de caisse sont préparés par Vincent.

Hors réunion :

Pour le vin chaud, il serait bon de le faire chauffer la veille.

Le vin rouge sera acheté ainsi que des épices.

Merci de vous signaler si vous êtes prêts à en faire chez vous et à l’amener chaud le samedi matin dans un récipient style cocotte ( c’est plus facile si vous habitez près de l’école ! )

Nous vous remercions de dire aussi si vous avez des plaques électriques que vous pourriez amener dans la salle des maîtresses. Cela permettrait de garder au chaud le vin.

Nous pourrions également proposer du chocolat chaud pour les enfants.

2. La cantine – RestécO :

Pendant 45 minutes en début de réunion, la diététicienne est parmi nous pour présenter RestécO et répondre à nos questions.

Elle nous précise que le chef est très maniaque sur les questions d’hygiène qui soucient certains anciens.

Deux parents d’élèves accompagnés de Mademoiselle MEURICE sont autorisés à visiter les cuisines de la cantine le 19 novembre.

Lors de cette visite, il sera possible de voir le classeur avec les 19 protocoles qui définissent précisément comment faire tel ou tel acte : se nettoyer les mains, laver l’ouvre-boîtes, laver les légumes…

Ces consignes sont affichées et sont reprises en photos également.

Les températures des frigos sont régulièrement relevées.

Si une personne persiste à ne pas respecter les consignes d’hygiène, elle est changée.

Si une analyse est mauvaise, une action correctrice est forcément menée.

S’agissant de l’équilibre alimentaire :

Le menu est constitué pour 8 semaines.

Une réunion mensuelle est organisée pendant 1 journée à laquelle participent la diététicienne, le responsable des achats, les chefs cuisine, le responsable de secteur.

Une proposition de menus est adressée aux chefsqui peuvent effectuer des modifications ; les modifications étant contrôlées par la diététicienne.

Cet été, une loi a été promulguée pour permettre un équilibre rigoureux des menus sur 20 repas.

Le choix est orienté pour les maternelles. Il faut viser le côté pratique à manger.

Cela correspond à ce qui est souligné sur le menu.

Les primaires ont un choix plus élargi.

Les lycéens peuvent tout prendre.

Une mention Tip Top est faîte : cela correspond au menu équilibré et conseillé.

Nous émettons le souhait de diffuser les menus sur le site internet de l’école.

Ils sont déjà affichés à la porte d’entrée.

Claude Meurisse souhaite faire des remarques sur leur mise en forme.

Il faudrait enlever ce qui est proposé aux lycéens.

L’affichage permet aux familles d’équilibrer pour le repas du soir.

Au lycée, depuis le changement de prestataire, Madame PICHONNAT a constaté une augmentation des effectifs.

Pour les sportifs de haut niveau, il y a la possibilité de se resservir

La fontaine à lait est très appréciée des enfants.

Les fruits et légumes sont frais (choix prioritaire) ou congelés.

Le poisson est souvent surgelé, la viande est fraîche.

Il y a eu 1 fois 1 cordon bleu en 8 semaines, 1 fois des nuggets.

Au lycée, il existe une commission repas. Elle émet des idées et fait un retour sur ce qu’il s’est passé.

Nous évoquons la possibilité de nous joindre à cette commission ou d’en créer une autre.

Cela suppose qu’il y ait un enfant représentatif de sa classe pour faire remonter les remarques et suggestions au nom du groupe.  Cela se ferait pour les classes de CE2, CM1 et CM2.

Cela pourrait être tenté 1 fois.

La diététicienne nous indique de ne pas hésiter à le dire si quelque chose ne va pas.

Le responsable de secteur vient très souvent.

Il n’y a que 3 ou 4 enfants par classe qui ne vont pas à la cantine.

Il est possible pour les parents de venir déjeuner (si nous prévenons Claude Meurisse ).

Il est possible d’entrer dans les cuisines selon une périodicité trimestrielle (en prévenant car il faut revêtir un habit particulier).

Claude Meurisse est prête à demander un contrôle vétérinaire.

Pendant une demie heure environ, nous continuons à parler de la cantine après le départ de la diététicienne.

Un compte rendu de la visite du lendemain du vendredi doit être fait.

3. L’étude :

L’étude n’est pour le moment pas dirigée. Claude Meurisse ne veut pas qu’il y ait 2 régimes d’études (un dirigé et un surveillé)

Il y a 1 étude pour le cycle 3 ( CE2, CM1 et CM2 ) dont Patricia s’occupe.

Elle est bien menée. Le silence est là. Ils sont une vingtaine.

Il y a 1 étude également pour les CP et CE1.

C’est Isabelle aide maternelle qui s’en occupe.

C’est elle qui avait donné une punition à recopier avec une faute. C’est là où cela pourrait être amélioré.

Si nous souhaitons proposer 1 étude dirigée avec 1 enseignante. Le salaire n’est plus le même.

Il faudrait même avoir 2 enseignants au lieu d’1 pour avoir des demi groupes.

Pour le moment, il est difficile de changer quoi que ce soit dans la mesure où cela nécessiterait de modifier les contrats de travail des personnes actuellement chargées de l’étude.

Nous suggérons l’idée d’un sondage vers les familles qui ont des enfants à l’étude pour avoir leurs avis.

Nous échangeons sur le fait qu’il n’y a que peu d’élèves à l’étude. Est-ce lié à la qualité de l’étude proposée ou à la question des horaires ?

Quelqu’un précise qu’à la sortie de 16h30, il y a beaucoup de nounous.

La sortie à 18h n’est pas plus adaptée pour les parents qui travaillent. C’est tôt.

4. Temps de bricolage – vente de gâteaux :

Nous parlons de l’éventualité d’aider à l’école en faisant du bricolage.

Les directrices nous précisent qu’il y a un homme d’entretien qui est efficace.

Cependant, elles doivent nous préciser les besoins auxquels elles pensent.

Quelqu’un parle de la possibilité de demander aux familles d’amener des gâteaux et de les vendre pour en faire bénéficier l’école.

Certains anciens disent que cela ne marche pas car les familles ne répondent pas à l’appel.

Il est suggéré d’essayer.

Jean-Yves attend les photos numériques de certains membres.

Hors réunion : il sera peut-être possible de profiter de la présence d’un appareil pour en faire au moment du marché de Noël.

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.